[Fiction]Le contrat [partie 2]

Cette nuit-là après le spectacle, j’ai dormi comme un bébé. Puis j’ai continué ma semaine de la manière la plus classique possible ; voiture, boulot, dodo. Et entraînement de rugby.
J’avais glissé la carte d’Alexandre dans mon portefeuille comme une sorte de porte bonheur. Même si j’avais envie de le revoir, ma timidité m’empêchait toute action, envoyer un simple sms me semblait impossible. Alors garder la carte près de moi était comme un appel au courage, une option toujours envisageable.

Trois jours passèrent. Puis quatre. Chaque soir, je sentais le besoin de mettre la vidéo ‘soldat’ juste avant me coucher. Et chaque soir je m’endormais étonnement satisfait et serein. Cependant mes rêves la nuit et mes rêveries le jour étaient de plus en plus étrange, je rêvassais et fantasmais sur Alexandre, sexuellement mais pas seulement. De nuit en nuit, il semblait de plus en plus grand, de plus en plus important. Sa voix se faisait de plus en plus précise dans ma tête, j’aurai pu l’entendre me parler.

D’autres jours passèrent et dans le chaos d’une vie, la vidéo devint un point fixe et rassurant. Juste avant de me coucher, je regardais ‘soldat’ et m’endormais comme un bien heureux.

Un jour le lien ne mena plus à ‘soldat’ mais à ‘soldat2’. La vidéo avait changé pourtant le lien restait le même, je l’avais même mis en favoris. Je fis le mou, ‘soldat’ était un cocon, un plaisir privé que j’aimais. ‘soldat2’ me faisait un peu peur, je l’avoue. J’y connais rien en ordinateur alors j’ai vaguement chercher ‘soldat’ en vain. Dubitatif j’ouvre le fichier qui commence ainsi :

« Hocine, un chef attend son soldat. Tu as bien dormi ces dernier temps n’est-ce pas ? Tu veux te sentir encore mieux ? Tu veux découvrir qui tu es vraiment ? Vivre ta vie pleinement ? C’est ce que tu souhaites n’est-ce pas ? Alors toi et moi on va regarder attentivement cette vidéo et tu vas trèèès attentivement écouter chaque mot que je prononce. Ok ? Très bien ! Je vais compter de 5 à 0 et à 0 tu seras complètement détendu et complètement ouvert. 5, imagine descendre à l’intérieur de toi, 4, regarder cette vidéo est la chose la plus agréable du monde, 3 entendre et m’écouter est ce qu’il y a de plus naturel, de plus normal, 2 complètement détendu… »

et c’est le tunnel sombre. Habituellement, je pars me coucher après la vidéo, mais là je me réveille le matin sans aucun autre souvenir que le début de ‘soldat2’. Mais étonnement ça ne me dérange pas. Parce que le matin je me sens merveilleusement bien. Je me sens comme plus complet, non plutôt comme à ma place.

Tous les soirs, regarder ‘soldat2’ est une joie. Je n’oublie pas, même en voyage. Je n’y pense pas particulièrement la journée mais dès que je pense à me coucher, c’est devenu ma routine. J’ai fait quelques changements dans ma vie également. Je n’ai jamais vraiment été bordélique, mais désormais je ne supporte plus avoir mon appartement dérangé. Le lit est fait chaque matin, le ménage est fait chaque soir, et il n’y a plus aucun couvert sale qui traine dans l’évier. Une vrai vie militaire ! Mais cet ordre m’apporte une telle paix dans la vie, que je ne peux tout simplement plus m’en passer.

Parfois je vais au sauna, quand l’excitation ou la solitude me pèse un peu. Avant j’aurai eu bien du mal à draguer un mec qui me plaît, et pire encore j’aurai eu bien du mal à être rejeté. Mais depuis peu, je suis plus sûr de moi. Un mec me plaît, je l’aborde et s’il dit oui, on s’isole dans une cabine et on passe presqu’une heure à se découvrir. Et à chaque fois que je note ce changement, je ne peux pas m’empêcher de remercier « le chef ». Quand bien même je ne sache pas trop d’où me vient cette idée.

Un soir, alors que j’ai oublié jusqu’à la date du spectacle d’hypnose, je me connecte au lien. Surprise, le titre de la vidéo à encore changer ‘Hocine, contrat, soldat’. Le titre de la vidéo est perturbante, consciemment il me rebute un peu. Ca s’adresse à moi, et le mot contrat m’effraie. Mais mon corps lui joue tout une autre musique. La chaleur monte à mes joues, mon cœur se sert d’excitation alors que j’avais d’abord pris ça pour de l’angoisse. Mon corps est excité alors que mon esprit est froid, presque angoissé, je me sens déconnecté. Je confirme avec ma main gauche que je bande tandis que ma main droite bouge la souris pour fermer la fenêtre. Le mot contrat me fait peur et m’excite en même temps.

Je me couche bien décidé à y réfléchir avant même de la regarder. Je tourne et retourne dans me lit. Je n’arrive pas à dormir. Pourquoi avoir changer la vidéo bon sang !? Trente minutes passent. La peur est vite parti, l’excitation encore plus. Reste l’ennui. Je n’arrive pas à dormir. Je me lève, rallume l’écran et clique sur mon raccourci. Ma souris est prête à cliquer sur ce foutu titre ‘Hocine, contrat, soldat’. Je n’ai plus du tout peur, je suis irrité. Par contre mon corps s’excite et s’enflamme à nouveau tandis que j’hésite à cliquer sur une simple vidéo innocente qui porte mon prénom. Je clique par inadvertance, mon prénom est le premier mot que le chef prononce. Je ferme précipitamment la fenêtre. Je me recouche, énervé contre moi-même. Je dois finir par m’endormir car mon réveil sonne et me fait sursauter. Je pars au travail. Mais impossible de me concentrer sur ce que je fais. La curiosité l’a emporté sur tout le reste. Jusqu’à présent, les deux autres vidéos m’ont été d’un grand bénéfice. Mes amis et mes collègues me l’ont même fait remarquer. Je suis plus concentré, plus obéissant et moins timide. Et je me sens bien dans ma vie.

Je finis une heure plus tôt, j’arrive en avance au rugby. L’entraînement se passe bien, j’arrive au final à me concentrer, mais j’ai surtout envie de m’épuiser. J’arrive chez moi, je me lave, je mange et fait le ménage. Il est l’heure de se coucher. Je m’assoie devant mon écran et j’attends. J’ai la souris dans la main, prêt à cliquer sur play. Je me lance.

Je me réveille légèrement confus. J’ai dormi à mon bureau. Je n’avais pas vu mais la vidéo dure presque deux heures. Je ne suis pas particulièrement fatigué mais je suis endolori. Et j’ai du sperme séché sur mon pyjama/caleçon. Je ne me souviens de rien, même pas vaguement. Je me sens normal.

Le soir suivant je rentre. Je clique sur le lien et découvre comme à mon habitude ‘soldat2’. Je l’écoute et part me coucher pour dormir comme un bébé. Deux autres nuits passent. Je reçois un colis qui m’est adressé dont je n’ai rien demandé. Je panique. Je vérifie ma carte n’a pas été anormalement débité. Rassuré, j’ouvre le colis, et y découvre des rangers noires à ma pointure, flambants neuves. Je les sort fébrile. Je les porte à mon nez pour les sentir, immédiatement je me rappelle mon contrat. Je tombe à genoux d’émotion, bientôt je vais revoir mon chef !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*